• Partenaires
  • Actus & presse
  • #Ÿnsecter – Thomas Lefebvre, Vice-Président et Directeur de l’Innovation R&D

    Découvrez Thomas, des termites au Molitor, le parcours d’un chercheur passionné par les insectes

     

     

    Thomas est l’un des tout premiers Ÿnsecters : il postule à la première offre parue en 2013 et son profil retient l’attention des fondateurs, qui l’inviteront à rejoindre l’aventure un an plus tard : « J’ai tout de suite su que c’était un projet incroyable auquel je voulais prendre part ». Fasciné par le petit monde des insectes depuis sa plus tendre enfance, Thomas a un déclic à la lecture de l’œuvre d’Edward Osborne Wilson, entomologiste de notoriété mondiale. Il commence par observer les colonies de fourmis autour de chez lui et à les dessiner pour mieux comprendre leur comportement. Il poursuit sa passion en licence et un master à l’Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte. C’est là qu’il se spécialise sur l’étude des termites. Il dédie d’ailleurs son sujet de doctorat au microbiote intestinal d’une espèce de termite, et donne en parallèle des cours aux étudiants de la faculté de Paris-Est Créteil. Lorsqu’il intègre Ÿnsect, Thomas mène d’abord des sujets autour de l’importance de l’eau  pour optimiser les performances du Molitor. Aujourd’hui, il est Vice-Président et Directeur de l’Innovation R&D ; il s’occupe de sujets liés à la nutrition, la santé et la génétique de nos deux insectes.

     

    Si Thomas a postulé à l’offre, c’est parce qu’il fait la connaissance d’Antoine alors que ce dernier était encore en train de réfléchir à l’insecte idéal pour mener le projet. Il s’est rapproché du laboratoire dans lequel travaillait Thomas sur les termites : « à cette époque, j’écrivais encore sur les termites malgaches, mais en rencontrant Antoine, le projet m’a fasciné. J’étais alors en train de songer à chercher un emploi dans le privé. Ÿnsect m’a convaincu de sauter le pas ». Après sept ans passés chez Ÿnsect, Thomas a évolué : d’un poste de chargé de projet, à celui de manager d’une quinzaine de personnes. Alors selon lui, les qualités indispensables pour mener son équipe sont : « la bienveillance ! il est primordial de conserver un bon équilibre entre exigences et le côté amusant. J’aime l’idée que l’enthousiasme puisse créer un état d’esprit qui pousse les équipes vers l’avant. Et je fais de mon mieux pour aller dans ce sens ». Du côté scientifique, Thomas est perfectionniste : « il est nécessaire, en tant que chercheur, d’être exigeant envers soi-même, de toujours chercher plus loin. J’aime l’aspect innovant de mon métier, la création est une réelle source d’épanouissement ».

     

    Depuis son arrivée, Thomas s’est approprié de nouvelles disciplines et a réalisé de nombreux projets. Mais il est particulièrement fier des avancées importantes sur la nutrition des insectes : « grâce à un travail collectif, nous avons pu faire un bond incroyable sur nos connaissances en nutrition. Cela n’a rien à voir avec ce que nous faisions il y a encore cinq ans. Nous sommes aujourd’hui capables de répondre précisément aux besoins nutritionnels de notre insecte ». Et s’il y a bien des personnes envers qui Thomas est reconnaissance dans son aventure Ÿnsect, ce sont les membres de son équipe : « J’ai la chance de travailler avec des gens extrêmement compétents. J’aime mon travail, mais je dois admettre que sans cette équipe, mon quotidien ne serait pas le même ».