• Partenaires
  • Actus & presse
  • #Ÿnsecter- Portrait d’Ikram Fatmi, contrôleuse Ÿnsite et contrôleuse corporate

    Découvrez le portrait d’Ikram, l’Ynsecter à la recherche d’un projet ambitieux

     

    Titulaire d’un Master comptabilité contrôle audit de l’IAE de Dijon, Ikram a d’abord travaillé pendant 6 ans en tant qu’auditeur financier pour PwC puis comme contrôleuse de gestion pour Socla, leader mondial de protections antipollution, avant de rejoindre Ÿnsect en avril 2019. Ikram a été recrutée au poste de contrôleur de gestion industriel sur le site de Dole, et au bout de 6 mois chez Ÿnsect, elle est nommée corporate controller. Ikram a avant tout rejoint les Ÿnsecters pour « faire partie de cette aventure folle et apporter sa pierre à l’édifice de ce projet ambitieux ». Aujourd’hui, elle décrit son travail comme transverse : « Je suis d’abord garante de la qualité, la conformité et de la fiabilité des chiffres produits par l’équipe comptable. J’ai en charge l’animation du processus budgétaire avec les opérationnels. Mais j’assure également la production des reportings pour la direction ».

     

    Alors forcément, parmi les qualités nécessaires pour faire son travail, elle cite un goût pour les chiffres ! Mais il faut aussi être capable d’adaptation « parce que je travaille avec plusieurs équipes » et avoir un bon esprit de synthèse. Ikram souligne l’importance du travail en équipe. C’est d’ailleurs avec cette même équipe qu’elle a aujourd’hui ses meilleurs souvenirs : « malgré le travail, on se serre les coudes, on avance ensemble et on rigole beaucoup ! ». Alors parmi les valeurs d’Ÿnsect, c’est dans l’adaptabilité et la solidarité qu’Ikram se retrouve le plus.

     

    Aujourd’hui, Ikram fête ses 2 ans en tant qu’Ÿnsecter. Et elle ne regrette pas son choix : « Chez Ÿnsect, j’ai trouvé le projet innovant, précurseur et ambitieux que je cherchais. Et ce qui est génial au quotidien, c’est qu’on ne s’ennuie jamais, on n’a pas le temps pour ça ». Et lorsqu’on lui demande ce qu’elle voudrait, Ikram rit : «je veux bien rajouter des heures aux journées ! » Désormais, Ikram n’attend plus que l’autorisation pour faire entrer les insectes dans son alimentation : « De la tartiflette avec des larves » se prend-elle à rêver.