• Partenaires
  • Actus & presse
  • #Ÿnsecter – Cyril Michel, Technicien d’élevage chez Ÿnsect

    Rencontrez les Ÿnsecters ! Ils sont ceux qui font notre succès, découvrez les talents et les métiers d'Ÿnsect.

    « Dans mon équipe, nous sommes des explorateurs ! »

    Diplômé d’un master en protection des plantes Cyril a intégré Ÿnsect en 2016 au poste de Technicien d’élevage. Les insectes il les connait bien puisqu’auparavant il travaillait déjà avec des insectes mais dans des domaines différents, celui des allergènes et des insecticides.

     

    Pourquoi Ÿnsect ? Il répond : « J’avais le choix entre deux postes : un projet dans le secteur des pesticides ou bien un projet dans lequel les insectes ont un rôle positif et sont partie intégrante du projet. J’ai choisi le travail qui a du sens, des valeurs écologiques notamment via la valorisation des déchets. »

     

    Cyril Michel est chargé d’améliorer le cycle d’élevage des insectes, pour cela, il teste, expérimente, élabore des protocoles et rend compte d’analyses. Selon lui, pour faire son métier il faut être rigoureux – car son travail nécessite de récolter beaucoup de données -, organisé et avoir une certaine condition physique !  Sans oublier une bonne dose de créativité pour surmonter les problèmes qui aux premiers abords peuvent paraître insoluble.

     

    Pour Cyril, Ÿnsect est avant tout un projet original ambitieux et à impact. Ce qu’il préfère dans son job, c’est « quand on planifie quelque chose et que ça se passe comme on le voudrait. Mais ça n’arrive jamais ! J’ai appris que lorsque ça se passe mal c’est bien aussi. Ça nous permet de trouver de nouvelles solutions. Nous sommes dans un process d’amélioration continue :  faire des erreurs, faire face à des obstacles nous permet d’appréhender le problème sous un nouvel angle, de continuer à inventer. »

     

    Sa vision du futur de l’alimentation ? Cyril pense qu’il faudra du temps pour voir des insectes dans les assiettes des consommateurs. “Je ne pense pas que nous arrêterons de manger de la viande du jour au lendemain mais je pense que nous mangerons de manière plus responsable et favoriserons plus le circuit court.”