• Partenaires
  • Actus & presse
  • Ÿnsect, Première entreprise au monde à obtenir une homologation pour commercialiser un fertilisant organique à base d’insecte

    Paris, le 17 juin 2020 – Ÿnsect vient d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché de son engrais naturel d’insecte « ŸnFrass » délivré par l’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Ÿnsect devient ainsi le premier acteur au monde à obtenir une homologation de mise sur le marché d’un engrais naturel à base d’insecte. Conçu à base de déjections (ou « frass ») de Tenebrio Molitor, l’espèce de vers élevés et nourris avec des co-produits céréaliers au sein de la Fermilière Ÿnsect de Dole, ŸnFrass est le fruit de 4 années de recherches en partenariat avec plusieurs instituts et est utilisable en agriculture biologique conformément au règlement n°384/2007. ŸnFrass est aujourd’hui distribué chez ses premiers clients dont le Groupe Compo, leader européen de la nutrition des plantes pour les jardiniers amateurs ou encore Torres, producteur de vin reconnu comme « la marque préférée des européens » par le magazine Drink.

     

    Pour Antoine Hubert, Président d’Ÿnsect : « Nous sommes particulièrement fiers d’être le premier acteur au niveau mondial à obtenir une homologation de mise sur le marché. Cette homologation correspond à la procédure la plus contraignante existante sur ce produit, elle est gage de qualité et de sérieux et nous facilitera l’export vers des pays tiers.  Depuis la mise en service de notre unité de démonstration Ÿnsite il y a 4 ans, Ÿnsect a cherché à valoriser les co-produits de la production de protéines issus de Molitor, en particulier les déjections des insectes appelées frass.  La valorisation des produits ŸnFrass par Ÿnsect s’inscrit dans une optique « zéro déchet » (valorisation de l’ensemble des composantes des insectes) et d’économie circulaire : Ÿnsect a ainsi à cœur de devenir un partenaire local pour les agriculteurs, maraichers, viticulteurs et amateurs de jardinerie en proposant des engrais naturels performants, pour boucler le cycle des nutriments ; que ce soit dans le Jura avec Ÿnsite ou dans la Somme avec la première unité Ÿnfarm à venir. »

     

    ŸnFrass possède des propriétés à très haute valeur ajoutée pour le marché des fertilisants. Il présente en effet des avantages concurrentiels particulièrement performants et propose en un seul produit :

    • Des éléments nutritifs : ŸnFrass est équilibré en azote, phosphore et potassium (NPK = 4-3-2) pour une nutrition optimale des plantes.
    • Un taux de matière organique exceptionnel : ŸnFrass possède une teneur en matière organique de 85%, parfaitement adaptée à l’entretien ou à l’amélioration des propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol.
    • Un format et une utilisation optimisés: ŸnFrass est un produit sec (90% de matière sèche), inodore et facilement transportable. Il se présente sous forme de granulés.

    Ÿnsect a consacré 4 années de recherche, en partenariat avec des instituts renommés[1], au développement de son engrais naturel ŸnFrass et à l’étude de son impact sur les cultures et sur les sols.  Les résultats des essais en champs et en serres réalisés avec les partenaires du projet présentent des enseignements particulièrement satisfaisants. En effet, les tests démontrent une augmentation de la biomasse et du rendement, parfois très significative, sur l’ensemble des cultures testées comparé à l’apport d’engrais 100% chimique. Par ailleurs, tout en assurant l’apport en éléments essentiels pour les cultures, ŸnFrass améliore les propriétés biologiques des sols. Mesuré en serre, l’activité microbienne augmente fortement en présence d’ŸnFrass (+180 % sur un sol limoneux-argileux et +250% sur un luvisol) par rapport à un sol fertilisé avec un engrais minéral. ŸnFrass participe ainsi à la minéralisation de la matière organique et améliore la texture du sol.

    Apre?s un premier test concluant sur grandes cultures telles que le ble?, le colza et le mai?s en 2018, ŸnFrass a e?te? teste? sur d’autres types de culture où le produit a également démontré des performances en termes de rendement, notamment :

    • En culture maraichère, où les résultats des tests sont très encourageants notamment sur les salades et les pommes de terre que ce soit en termes de performance ou de santé des plantes.
    • Sur les vignes, où l’on note une augmentation du rendement de 23% et une meilleure qualité du sol comparé au control sans fertilisation. L’usage d’ŸnFrass permet par ailleurs d’observer un excellent équilibre des nutriments dans les pétioles indiquant une nutrition optimale favorable à la qualité du vin.
    • Sur les plantes ornementales, notamment les roses, où l’on constate une nette amélioration de la floraison et une meilleure résistance à la sécheresse estivale comparée à un engrais organique en teneur en nutriments équivalente.

     

    Pour David Houben, chercheur et auteur de deux articles consacrés à ŸnFrass dans la revue internationale Scientific Reports (publiée par la prestigieuse maison d’édition Nature) [2]  et dans la revue de référence Internationale Agronomy[3]: « ŸnFrass a un potentiel très important pour être utilisé comme substitut partiel ou complet des engrais chimiques. Sa teneur élevée en nutriments et en matière organique ainsi que ses caractéristiques physico-chimiques permettent à ŸnFrass d’être aussi performant que les engrais minéraux en matière de nutrition des plantes et de production de biomasse. Le phosphore (élément essentiel au développement des plantes) présent dans ŸnFrass étant peu soluble, les risques de pertes ou d’immobilisation dans les sols sont limités, ce qui garantit la disponibilité du nutriment pour la plante tout au long de sa croissance. Plus important encore, l’application d’ŸnFrass peut augmenter l’activité et la diversité métabolique microbienne, ce qui suggère un meilleur fonctionnement du sol, en particulier lorsque ŸnFrass est combinée à un engrais minéral. Nos résultats suggèrent donc qu’Ÿnfrass constitue une alternative durable très prometteuse aux engrais minéraux conventionnels »

     

    Les produits ŸnFrass sont universels, professionnel et grand public, et destinés à tout type de culture : maraichage, arboriculture / viticulture, prairies, gazon & espaces verts, fleurs d’ornement, grandes cultures et particulièrement maïs, colza, blé. Les Molitors sont nourris exclusivement de matières premières autorisées par les réglementations françaises et européennes pour l’alimentation des animaux d’élevage. ŸnFrass est composé à 100% de frass, sans aucun intrant chimique. Ce qui en fait une matière fertilisante dont l’utilisation est compatible avec l’agriculture biologique, sans restriction particulière (Règlement (CE) n°889/2008, relatif à la production biologique.)

     

    A propos d’Ynsect

    Créée en 2011, Ÿnsect est une entreprise française du next 40, leader mondial dans l’élevage d’insectes et leur transformation en ingrédient premium à destination de nutrition animale et végétale.

    Le constat est simple : d’ici 2050, nous devrons augmenter de plus de 70% notre production alimentaire pour faire face au besoin de la population de notre planète. Et ce avec 5% seulement de terres agricoles supplémentaires disponibles. Ÿnsect, contribue à ce défi mondial en proposant une solution naturelle et durable : produire plus de nourriture, avec moins de terre, moins d’eau, moins de gaz à effet de serre. Ÿnsect met ainsi en œuvre une technologie propriétaire innovante, protégée par 29 brevets, pour développer des Fermilières®, fermes verticales permettant d’élever le Ténébrion Molitor, une espèce de scarabée dont la composition à plus de 70% de protéines en fait un ingrédient hautement qualitatif. ŸnMeal et Ÿnfrass, nos deux produits principaux, présentent de hautes qualités nutritives et des bénéfices prouvés : les animaux, les poissons d’élevage et les plantes grandissent plus vite et en meilleure santé qu’avec une alimentation traditionnelle.

    Avec plus de 200 millions de dollars levés depuis sa création, Ÿnsect emploie 130 collaborateurs et fait fonctionner une ferme verticale pilote en France depuis 2016, où la technologie a été développée.  Ÿnsect construit en France, à Poulainville (Amiens Métropole), une seconde unité, Ÿnfarm qui sera, avec un objectif de production de plus de 100 000 tonnes par an, la plus grande ferme verticale d’insectes au monde. En tant que projet à bilan carbone négatif, Ÿnfarm s’inscrit dans le prolongement de l’engagement environnemental d’Ÿnsect, en évitant et séquestrant plus de carbone qu’il n’en émet.

    [1]RITTMO, centre Recherche & Développement pour les matières fertilisantes et la qualité des agrosystèmes ; Institut polytechnique UniLaSalle ; projet Vitinnov adossé à Bordeaux Sciences Agro

    [2]“Potential use of mealworm frass as a fertilizer: Impact on crop growth and soil properties” par David Houben, Guillaume Daoulas, Michel-Pierre Faucon & Anne-Maïmiti Dulaurent https://www.nature.com/articles/s41598-020-61765-x

    [3] “Earthworms (Lumbricus terrestris L.) Mediate the Fertilizing Effect of Frass”Par  Anne-Maïmiti Dulaurent  Guillaume Daoulas , Michel-Pierre Faucon et  David Houben  https://www.mdpi.com/2073-4395/10/6/783